Maux de dos

Lombalgies et réflexologie

Nous sommes nombreux à souffrir ou avoir souffert de maux de dos (7 français sur 10 sont ou ont été touchés). De multiples causes sont à énoncer: habitudes de sédentarité qui provoquent la fonte des muscles, mauvaises postures (nous ne sommes pas fait pour rester assis toute la journée), surpoids, port de charges lourdes, constipation, tensions dues au stress, suites d’accidents (chute, coup du lapin), arthrose, dégénérescences  discales, ligamentaires,  prédispositions génétiques… parfois les douleurs restent inexpliquées, on peut avoir un dos « parfait » et en souffrir…

Alors premièrement, bougeons tant que nous le pouvons car l’inactivité entraîne des raideurs qui engendrent des douleurs qui ne donnent pas envie de bouger, c’est un cercle vicieux qui s’installe! Or une marche de 6 minutes par jour nous dit le professeur Michel Lejoyeux nous sera bénéfique physiquement mais aussi pour le moral, c’est prouvé. Si vous souffrez régulièrement du dos, évitez les talons hauts pour marcher ainsi que les chaussures à semelle rigide. Bon à savoir quand on occupe un travail de bureau, asseyez-vous sur une chaise pivotante afin d’éviter les mouvements de torsion du dos et puis l’on veillera à se lever au bout de 20 minutes si possible pour faire un petit tour.

Mais prenons garde, le sport n’est pas sans risques: c’est le cas de la pratique des abdominaux très répandue qui est souvent mal conduite surtout dans les cas où l’on relève la tête ou le buste. Pour plus d’informations, lisez les ouvrages du docteur Bernadette de Gasquet: elle y préconise une méthode de renforcement musculaire respectueuse entre autres du périnée. Celui-ci est affaibli par la toux, lors d’efforts intenses de poussée (constipation, accouchement, abdos qui poussent les viscères vers le bas, font sortir le ventre en affaiblissant le muscle transverse). Cela favorise la prise de ventre, l’incontinence, les descentes d’organes, les hernies. Les recommandations de B. de Gasquet visent à toujours travailler les muscles abdominaux et ceux du plancher pelvien sur l’expir, en relevant les viscères vers le haut du corps afin de ne pas mettre le bas ventre sous pression.

Quant aux mauvaises postures, c’est tout jeune que l’on peut agir: les anciens pupitres inclinés pour faire ses devoirs évitent de trop se pencher vers l’avant. En position assise, ayez toujours les pieds à même le sol, posez-les sur un petit tabouret ou mieux un repose-pied incliné afin que vos genoux soient à la hauteur de vos hanches. Un interdit valable pour tous: ne pas s’avachir même si on a l’impression que cela repose. Une autre « fabrique à sciatique » est de se laisser choir sur sa chaise…

Pour bien s’asseoir, commencez par plier légèrement les genoux puis pliez le bassin en avant, les bras étendus légèrement devant vous de façon à vous retrouvez proche de la chaise, prêts à vous asseoir; de cette façon, si l’on vous retirait votre chaise, vous ne tomberiez pas par terre ! Pour se relever, pieds parallèles, pliez à nouveau le bassin vers les cuisses, levez-le, bras légèrement en avant.

En prévention des lombalgies, prenez soin de certains muscles comme le psoas et l’ilio-psoas, muscles fléchisseurs du bassin, des exercices d’étirement existent.  De même, les ischio-jambiers situés sur la cuisse postérieure et qui facilitent la flexion des hanches, sont à étirer; sans cette souplesse, on fléchit le dos au niveau des lombaires, ce qui est déconseillé pour la bonne santé du rachis. Les transversaires épineux sont souvent à renforcer pour reculer notre centre de gravité en arrière des têtes fémorales. Demandez conseil à votre kiné.

Il est intéressant de savoir que des points à masser en acupressure sur tous ces muscles pourront vous soulager en quelques séances. La réflexologie plantaire outre son effet de profonde détente agira par des points spécifiques sur les zones de la colonne vertébrale, du bassin. Des points d’acupressure sur le méridien de la vessie qui longe le rachis viendront compléter le traitement.

Essayez pour vous décontracter, le bain chaud au du sel d’epsom (il est riche en sulfate de magnésium mais contre-indiqué en cas d’insuffisance rénale et de problèmes cutanés). Le bain chaud est aussi déconseillé pour ceux qui souffrent de pathologies cardio-vasculaires, de varices, de faiblesse des capillaires, de certaines maladies des yeux.

N’oubliez pas que votre alimentation aura une incidence sur vos maux de dos, des repas trop riches, pris trop tard le soir viendront vous le rappeler. Vous aurez pu constater que la constipation génère parfois des douleurs dans le dos. Le psyllium semble efficace pour ce symptôme et sans effet néfaste à la santé: une cuillerée par jour dans un verre d’eau à boire de suite facilitera le transit.

Si les douleurs persistent, il sera nécessaire de consulter votre médecin.

 

T

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *